Utilisation de la pierre à whisky

Pourquoi utiliser la pierre à whisky ?

L’origine des glaçons en pierre

Ce sont les vikings qui ont les premiers exploité les propriétés thermiques de la pierre ollaire. Le but était alors d’en faire des ustensiles de cuisine permettant de conserver la chaleur ou la fraicheur. Ce n’est que beaucoup plus tard que l’idée a été reprise afin de façonner les premières pierres à whisky scandinaves.

L’idée a fait son chemin et on trouve maintenant de nombreux producteurs dans le monde : aux États-Unis, au Royaume-Uni, mais également en France, ou des glaçons sont notamment produits à partir du granit de la région du Sidobre.

La raison principale de son utilisation

La pierre à whisky présente un avantage essentiel par rapport à de la glace : elle ne fond pas. Contrairement à un glaçon classique qui finira inévitablement par ajouter de l’eau dans votre verre, l’utilisation d’un glaçon en pierre permettra de rafraichir votre boisson sans la diluer, et donc de conserver son goût initial.

Si nous sommes habitués à utiliser la glace pour des boissons non alcoolisées, l’utilisation de la pierre à whisky permet d’envisager l’usage de glaçons dans des boissons telles que le vin ou le whisky, sans altérer leurs arômes.

Un glaçon moderne et élégant

Les atouts d’un glaçon en pierre sont également esthétiques : en effet, l’utilisation de la pierre à whisky permet d’ajouter de l’élégance et du cachet à votre boisson, et de se démarquer ainsi de l’usage plus classique de la glace.

La variété des pierres disponibles permet à chacun de personnaliser sa boisson selon ses goûts. Les différentes couleurs et textures de granit et de stéatite, ou encore l’utilisation de glaçons en inox permettent de s’adapter à tous les styles et à toutes les boissons.

L’utilisation de la pierre à whisky : mode d’emploi

Avant la première utilisation

Que vous ayez choisi d’utiliser de la pierre ou de l’inox, il est recommandé de nettoyer vos pierres à whisky avant leur première utilisation. Il s’agit avant tout d’une précaution d’hygiène avant de les mettre dans votre verre.

Les conseils qui vous seront donnés à ce sujet peuvent varier selon les marques : si certaines vous indiqueront de simplement rincer vos glaçons à l’eau claire, le plus sûr est de les stériliser. Pour cela, plongez les dans l’eau bouillante pendant trente minutes.

Au moment de vous servir un verre

De la même manière qu’un glaçon classique, la pierre à whisky doit être conservée plusieurs heures au congélateur avant son utilisation. Pour cela, la plupart des marques vous fournissent un sac de rangement, qui permet de limiter les manipulations et de se passer de l’habituel bac à glaçons.

Une fois les pierres froides, placez en deux ou trois au fond d’un verre à l’aide d’une pince à glaçons, puis ajoutez votre boisson (dans cet ordre pour éviter les éclaboussures). Il ne vous reste alors plus qu’à déguster.

Un glaçon réutilisable à l’infini

Contrairement à un glaçon classique qui sera forcément à usage unique, la pierre à whisky est un glaçon réutilisable indéfiniment. Elle vous permet ainsi d’éviter d’utiliser un bac à glaçons en plastique, et représente une alternative plus durable.

Après utilisation, il vous suffira de rincer vos glaçons en pierre ou en inox sous l’eau et de les sécher, puis de les placer à nouveau au congélateur dans leur sac à rangement. Quelques heures plus tard, ils seront à nouveau prêts à l’emploi.

Une pierre à whisky pour chaque usage

Utilisation du glaçon en pierre

La pierre est le matériau historiquement utilisé pour la fabrication de la pierre à whisky. Le principe est ici de s’appuyer sur les propriétés thermiques naturelles de certaines roches pour emmagasiner puis restituer le froid. On retrouve ainsi le plus souvent des glaçons en granit ou des glaçons en stéatite, ou bien encore en marbre.

De très nombreuses variantes de couleur et de texture sont possibles. L’aspect brut et naturel du glaçon en pierre est particulièrement adapté lorsqu’il est utilisé dans un alcool fort, comme le whisky, le rhum, ou le cognac par exemple.

Utilisation du glaçon en inox

Plus récente dans l’univers de la pierre à whisky, l’utilisation d’un matériau tel que l’acier inox permet de gagner en modernité en proposant un changement radical de style.

Contrairement à une pierre standard, le glaçon en inox est en fait un cube en acier qui contient un cœur liquide : c’est celui-ci qui, après un passage au congélateur, va transmettre sa fraicheur à travers l’inox.

Le design du glaçon en inox en font une solution passe-partout pour tous les types de boissons. Il conviendra notamment très bien pour conserver la fraicheur d’un vin rosé.

Utilisation du glaçon plastique

Sur le même principe que son homologue en acier inoxydable, le glaçon en plastique est en fait une enveloppe qui contient le glaçon proprement dit, ce qui permet d’éviter la dilution de la boisson.

Trouvable en grande surface, il est le plus souvent moins cher que les versions en pierre ou en inox. Le glaçon en plastique ne peut par contre pas rivaliser en terme d’esthétique ou de durabilité. Il peut être utilisé pour les boissons sans alcool, son utilisation est par contre définitivement à proscrire avec du vin ou de l’alcool fort.